MICHEL CÔTÉ

Le geste, la trace et le mouvement. Toujours en lien avec le corps / la main / le souffle. Alors s’éveillent des mots, des configurations, des graphies. À la surface du papier / à fleur de peau. Dans le registre du tangible et de l’illisible. Des encres, des architectures cérémonielles. Entre une tradition et une spontanéité.


 

Built with Indexhibit